Retour à
Accueil
Sites du Groupe Recherche
Contact

Le Groupe EDF en Occitanie et L’Université Toulouse III – Paul Sabatier renouvellent leur partenariat autour d’un Master innovant « Physique de l’Energie et de la Transition Energétique »

  • Institutionnel

Le jeudi 8 mars, Gilles CAPY, Délégué Régional EDF en Occitanie, Jean-Pierre VINEL, Président de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, Nicolas BROUZENG, Directeur CNPE de Golfech, David AUGEIX, Directeur Régional Sud EDF Energies Nouvelles et Franck DARTHOU, Directeur de l’Unité de Production Hydraulique Sud-Ouest ont renouvelé leur soutien au Master : « Physique de l’énergie et de la transition énergétique». Développée conjointement, l’insertion professionnelle de cette formation Bac+5 proposée aux étudiants et ouverte depuis septembre 2014 à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, a fait la preuve de son efficacité auprès des étudiants puisque :

  • 64% d’entre eux ont effectué un stage dans le Groupe EDF,
  • 84% ont soit trouvé un emploi dans les six mois après leur formation soit continué en thèse,
  • 35% ont été embauchés dans le Groupe EDF (filières Nucléaire, Energies Nouvelles et Valorisation des Déchets)

Ce Master a permis aussi le développement d’une formation professionnelle en alternance. Cette formation a ainsi pour vocation de former les cadres de demain dans les domaines de la production d’électricité (nucléaire et énergies renouvelables), du transport et de la distribution de l’électricité, ainsi que des « réseaux intelligents » qui constituent une brique fondamentale de la transition énergétique.

Désireuses de pérenniser leurs relations et de mettre en œuvre de nouvelles actions en matière d’enseignement supérieur, de formation et de recherche, les deux entités ont également signé trois conventions de partenariat.

Une formation innovante qui répond aux enjeux et perspectives énergétiques actuels

Les étudiants de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier ont le choix d’intégrer le Master « Physique de l’énergie et de la transition énergétique », créé par l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et développé avec le Groupe EDF en Occitanie. Les connaissances et les compétences acquises durant ces deux années de formation sont principalement orientées vers les métiers de la filière nucléaire (conception, exploitation, sûreté nucléaire, maintenance industrielle, déconstruction d’une centrale nucléaire, matériaux et radioprotection…) et des filières des énergies nouvelles renouvelables comme l’éolien, solaire, hydraulique,  (conception, engineering, exploitation et maintenance, etc.). Les Energies renouvelables électriques font donc partie de cette Formation, à l’image de la Transition énergétique. Elles participent ainsi aux débouchés des étudiants.

« Ce Master répond aux nouveaux enjeux de l’évolution de notre société et de nos marchés. Notre ambition est de proposer aux candidats, une formation fondamentale en physique, associée aux disciplines de la production électrique, qui leur permettra de bénéficier de savoirs et de connaissances scientifiques pluridisciplinaires. C’est déjà une réalité à la centrale nucléaire de Golfech qui a accueilli 8 stagiaires depuis 2013 sur 31 étudiants. Parmi eux, 8 ont été recrutés au sein du Groupe, dont 2 à la centrale. En effet, cette filière a pour vocation de répondre aux besoins d’EDF en termes d’emplois mais aussi de formation de nos salariés. En effet, EDF est confronté à des besoins nouveaux et à un fort renouvellement des compétences du fait de nombreux départs à la retraite », explique Gilles CAPY, Délégué Régional EDF en Occitanie.

Le Master « Physique de l’énergie et de la transition énergétique » comprendra 450 heures d’enseignement (réparties en 183 heures de cours, 189 heures de TD et 78 heures de TP), deux projets tuteurés, ainsi qu’un stage de 5 mois en entreprise ou dans un laboratoire. Un cursus en alternance est également proposé aux étudiants.

Cette formation initiale est destinée aux étudiants titulaires d’une Licence dans des domaines scientifiques et techniques compatibles avec la formation. Une section formation continue est  également mise en place.

Ingénieur d’exploitation, ingénieur de maintenance, ingénieur sûreté, ingénieur en radioprotection, ingénieur d’études, ingénieur qualité industrielle, ingénieur de projet… sont autant d’activités que les cadres issus de cette nouvelle formation pourront exercer dans des entreprises du secteur de l’énergie.

« L’objectif principal de ce Master est de mobiliser plusieurs disciplines fondamentales liées à l’énergie, tout en répondant aux attentes du monde industriel et à ses missions d’insertion professionnelle. Pour nos étudiants, cela se traduit soit par une embauche à Bac+5, soit par une poursuite en doctorat dans ce domaine de recherche. Ce cursus a été mis en œuvre pour favoriser ou participer au développement de l’employabilité de nos étudiants, mais aussi pour répondre aux besoins de formation de salariés tout au long de leur vie professionnelle », témoigne Jean-Pierre VINEL, Président de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier.

Partageant de fortes valeurs communes en matière d’égalité des chances, le Groupe EDF en Occitanie et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, s’engagent à veiller à l’équité vis-à-vis des jeunes en situation de handicap, et à la féminisation de cette filière scientifique.

Le Groupe EDF en Occitanie et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier poursuivent un partenariat

Forts de leurs savoir-faire respectifs, Le Groupe EDF en Occitanie et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, ont décidé de renforcer leur collaboration et ont ainsi signé, le jeudi 8 mars, trois conventions de partenariat, visant à mutualiser leurs compétences et favoriser les synergies en termes d’enseignement, de formation et de recherche.

« L’objectif premier de ces conventions de partenariat est de mettre en commun les aspirations et les intérêts de chacun, en matière de connaissances scientifiques et technologiques mais aussi de moyens. Nous souhaitons faciliter la mise en place d’actions communes d’intérêt mutuel, afin de répondre aux perspectives et aux enjeux liés à la transition énergétique et ainsi former les salariés EDF d’aujourd’hui et de demain. Le rapprochement entre l’enseignement supérieur et les entreprises est une des clés de la réindustrialisation du pays », souligne Gilles CAPY, Délégué Régional EDF en Occitanie.

 La voie est ainsi ouverte à une contribution du personnel d’EDF à des cycles d’enseignement, à l’accueil et l’encadrement de stagiaires de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier par EDF, à la formation du personnel d’EDF à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier. Cette nouvelle collaboration renforce les actions déjà menées telles la création de Chaires d’enseignement et/ou de recherche, la mise en place d’équipes de recherche communes, le partage de moyens, et l’attribution de bourses d’études.

« Nous sommes ravis de la mise en place de ce nouveau partenariat avec EDF, leader de la production et fournisseur d’électricité en France. Véritable rencontre entre le monde de l’enseignement et de l’industrie, ces nouvelles conventions inédites ont pour vocation de stimuler et mener des projets multidisciplinaires, bénéfiques à nos étudiants et aux professionnels de l’énergie, notamment EDF qui a su ouvrir la voie à une telle coopération. Cette collaboration devrait également contribuer à l’attractivité de la Région Occitanie aussi bien au plan national qu’international », se félicite Jean-Pierre VINEL, Président de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier.

Le Groupe EDF

Acteur majeur de la transition énergétique, le Groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l’énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 37,1 millions de clients, dont 26,2 millions en France. Il a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires consolidé de 71 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

En Occitanie, où plus de 9 200 collaborateurs vivent et travaillent, EDF produit une énergie décarbonée à plus de 97% grâce à la production Nucléaire de la Centrale de Golfech, grâce à EDF Hydraulique Sud-Ouest, qui détient l’un des 1er parcs hydrauliques de France, grâce au savoir-faire des filiales EDF Energies Nouvelles en termes d’éolien, de solaire ou encore de solutions d’autoconsommation,  grâce aux compétences de TIRU et DALKIA BIOGAZ dans le domaine des déchets, de la biomasse et de de l’économie circulaire, grâce aussi aux services portés par les filiales DALKIA et CITELUM en matière de services énergétiques aux industriels, collectivités territoriales et aux clients.

L’Université Toulouse III – Paul Sabatier

Une longue histoire Héritière directe de l’ancienne Université de Toulouse fondée en 1229, l’Université Toulouse III – Paul Sabatier est née officiellement en 1969 de la fusion des Facultés de médecine, de pharmacie et des sciences. Elle se situe aujourd’hui parmi les premières universités françaises, grâce à son rayonnement scientifique et à la diversité des laboratoires et des formations qu’elle propose en sciences, en santé, en sport, en technologie et en ingénierie.

Identité et modernité La science est au cœur des transformations de la société et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier a pour objectif d’être le catalyseur des découvertes de demain. Grâce à son ancrage dans la société, grâce au rôle majeur qu’elle joue auprès des acteurs du monde économique, social et culturel, l’Université Toulouse III – Paul Sabatier crée l’avenir, forte de son histoire, au service du progrès humain. Les priorités scientifiques de l’Université se situent au cœur du savoir et l’innovation pédagogique y est fortement soutenue.

Une université au cœur de la communauté scientifique de Midi-Pyrénées L’Université Toulouse III – Paul Sabatier est partenaire des organismes de recherche (CNRS, INSERM, INRA, IRD) et des autres universités et écoles de Midi-Pyrénées, au sein de la Communauté d’universités et d’établissements (COMUE). En coordonnant leur stratégie de recherche et leur offre de formation, la communauté scientifique de Midi-Pyrénées devient un partenaire de premier plan au niveau national, européen et mondial.

Un ancrage territorial Implantée à Toulouse, communauté urbaine de 710 000 habitants qui compte plus de 110 000 étudiants, mais aussi dans plusieurs autres villes, l’Université Toulouse III – Paul Sabatier est au cœur de la région Midi-Pyrénées, carrefour naturel entre la Méditerranée, l’Atlantique et les Pyrénées. L’Université se trouve ainsi placée au centre stratégique d’un réseau d’échanges scientifiques, économiques et culturels.

Une attractivité au-delà des frontières Le rayonnement de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier s’étend cependant bien au-delà de la région Midi-Pyrénées : le tiers des néo-bacheliers qu’elle accueille chaque année est issu d’autres régions de France, d’Europe et du monde. Les étudiants étrangers représentent plus de 10% de la population étudiante de l’Université.

CONTACTS

Marion Avranche – GIESBERT & Associés
m.avranche@giesbert-associes.com
06.87.84.11.86 ; 

Anne-Laure Klein– EDF
Délégation Régionale Occitanie
anne-laure.klein@edf.fr
05.34.44.32.54 ;