ÉOLIEN EN MER

Montée en puissance de la filière :
des enjeux forts et des ambitions de leader

L’entreprise occupe une position de premier plan dans l’émergence de cette nouvelle industrie avec une expérience de plusieurs années, acquise grâce au développement de projets en Europe.

Une technologie mature

Technologie arrivée à maturité, l’éolien en mer posé sur les fonds marins permet de développer des projets d’envergure, bénéficiant de vents forts et réguliers. Il participe efficacement à la diversification du mix énergétique européen tout en contribuant à créer de la croissance économique avec le développement d’une filière industrielle compétitive.

Un marché en plein développement

Depuis le début des années 1990 et l’installation des premiers parcs éoliens en mer en Europe du Nord, le marché s’est considérablement développé. Sur la seule année 2015, la puissance installée au niveau européen a ainsi connu une croissance de plus de 27%, pour atteindre 11 027 MW de capacité cumulée.
Parmi les principaux pays développant l’éolien en mer, le Royaume-Uni compte près de 45,9% de la capacité installée avec 5 061 MW. L’Allemagne (3 295 MW) et le Danemark (1 271 MW) complètent le trio de tête. (source Wind Europe)

France : 3 grands projets en développement

Lauréat en 2012 du premier appel d’offres éolien en mer lancé par le gouvernement, EDF Energies Nouvelles développe trois projets sur les façades maritimes françaises. A horizon 2020, ils permettront de fournir l’équivalent de la consommation électrique de plus de 2 millions de personnes.

Europe : Montée en compétence

EDF Energies Nouvelles s’est construit, par étapes et sur plusieurs projets, une expérience solide couvrant l’ensemble des technologies existantes avec des équipes dédiées.

  • C-Power – 2009 et 2013 : 325 MW en exploitation – Belgique
    Débuts dans l’éolien en mer posé avec la participation à ce projet de 54 éoliennes Senvion, au sein d’un consortium d’acteurs internationaux. Fondations de type Jacket. Plus d’information sur le site internet de C-Power.
  • Teesside – 2013 : 62 MW en exploitation – Royaume-Uni
    Parc de 27 éoliennes Siemens, entièrement développé, construit et exploité par EDF Energies Nouvelles. Fondations de type monopieu.
  •  Østerild – 2016 : Site d’essai – Danemark
    Test à terre d’une éolienne Haliade 150-6 MW de General Electric.
  • Blyth – 2017 : 41 MW en construction – Royaume-Uni
    Parc de 5 éoliennes Vestas, en construction au large de Newcastle. Il sera équipé de fondations gravitaires innovantes, transportées par flottaison depuis leur site de construction.

Maîtriser l’exploitation-maintenance en mer

Nous développons dès aujourd’hui notre expertise du milieu marin afin d’être opérationnels lors des opérations en mer, tout en mettant fortement à profit notre expérience sur des projets terrestres. Depuis avril 2015, nous accompagnons le prestataire d’exploitation-maintenance d’un parc éolien en mer allemand de 400 MW, via notre filiale REETEC.